Kaja Kallas, Première ministre d’Estonie: «L’Europe est mortelle»

Kaja Kallas est en visite en France ce vendredi 3 mai. La Première ministre d’Estonie rencontre le président français Emmanuel Macron pour parler d’Europe à un mois des élections européennes. La dirigeante estonienne a accordé un entretien à RFI.

RFI : Qu’avez-vous pensé du discours d’Emmanuel Macron sur l’Europe à la Sorbonne la semaine dernière ?

Kaja Kallas : Je pense que le président Macron a fait un très, très bon discours. Et c'est vrai que l'Europe est mortelle et qu'il dépend de nous qu'elle vive ou qu'elle meure. Et je pense que ça dépend des efforts que nous sommes prêts à faire pour préserver le projet européen. L'Europe a toujours été pour moi synonyme d'espoir, d'avenir, de coopération, d'unité, de rendre l'impossible possible.

Les populistes et les nationalistes vont gagner des sièges aux prochaines élections européennes. Est-ce un échec de votre part et de celle de ses partenaires européens ?

Je ne le pense pas. Mais c'est vrai que nous devons parler au cœur des gens et pas seulement à leur tête. Les populistes gagnent du terrain en disant qu'il y a des solutions simples pour des problèmes très complexes. Ce n'est pas vrai. On ne peut pas avoir de réponses simples pour des problèmes compliqués. On peut uniquement résoudre ces problèmes ensemble.


Lire la suite sur RFI