Kad Merad : ses tristes confidences sur son fils, traumatisé par les attentats du 13 novembre 2015

·1 min de lecture

Neuf mois de procès ont commencé le 8 septembre 2021 à Paris. Un jugement qu'ont attendu toutes les personnes impactées par les attentats du 13 novembre 2015. Près de 6 ans après, les quatorze prévenus, dont Salah Abdeslam, ainsi que six autres accusés seront jugés pour leurs actes lors de cette horrible nuit. Pour rappel, 130 personnes sont décédées ce jour-là et 400 autres ont été blessées au Bataclan.

Ce procès, bien que les Français soient soulagés qu'il ait enfin lieu, nous replonge dans un souvenir dont personne ne voulait se rappeler. C'est justement sur ce sujet que Kad Merad s'est confié au micro d'Europe 1, le dimanche 12 septembre 2021. Comme un certain nombre d'entre nous, l'acteur français a été très touché par ce tragique évènement, ayant des proches présents au Bataclan cette fameuse nuit.

"J'étais chez moi avec mon fils d'un côté. Je ne vais pas vous raconter ma vie mais j'avais deux personnes au Bataclan. Deux proches qui sont vivants, qui ont fait partie de ces gens qui se sont retranchés pendant trois heures dans une loge microscopique à 50, 60 personnes sans savoir si au milieu il n’y avait pas un terroriste... Qui ont vécu 3 heures…", a raconté avec émotion la star de Bienvenue chez les Ch'tis au journaliste Laurent Mariotte. "On n’imagine pas ce que c’est en fait… Qui ont été libérés par la police en ne sachant pas si c’était des terroristes".

Les proches de l'humoriste ne pourront jamais oublier ce qu'ils ont vécu ce jour-là, mais heureusement ils "commencent (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Lola Marois inquiète pour son fils Jules, malade : elle donne de ses nouvelles
Michael Schumacher : sa femme Corinna fait de rares confidences sur son accident
Karin Viard nue dans son dernier film : son message cash aux femmes de plus de 50 ans
PHOTO Léna Situations : la youtubeuse quitte les réseaux sociaux, les internautes sont sous le choc
Anne Hidalgo candidate à la présidentielle 2022 : son tacle à Emmanuel Macron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles