Kaczyński, homme fort de la Pologne, quitte le pouvoir après sept années dans l'ombre

Jarosław Kaczyński a démissionné du gouvernement mardi 21 juin. Le chef du parti conservateur Droit et justice, au pouvoir à Varsovie, était vice-Premier ministre chargé de la sécurité. Il gouverne la Pologne dans l'ombre depuis 2015.

Son départ du gouvernement ne devrait en fait rien changer au rôle central qu'il joue dans la politique polonaise : il n'a été Premier ministre que pendant un peu plus d'un an, entre 2006 et 2007, et n'a jamais été président. Pourtant, Jarosław Kaczyński est l'homme politique le plus influent de Pologne au moins depuis 2015. Cette année-là, son parti conservateur, Droit et justice, remporte les élections législatives.

Officiellement, Jarosław Kaczyński n'est alors que député et chef de parti. Mais en pratique, c'est lui qui prend toutes les décisions les plus importantes. Il rencontre aussi les chefs d'État lors des visites officielles. Par exemple en mars dernier, il se rend à Kiev avec le Premier ministre polonais pour soutenir le président ukrainien Volodymyr Zelensky en pleine invasion russe.

La Pologne de Jarosław Kaczyński a aussi reçu près de deux millions et demi de réfugiés depuis le début de la guerre. De quoi tenter de faire oublier à l'Union européenne les atteintes à l'État de droit en Pologne, et le non-respect des droits des personnes LGBTQIA+.

Jarosław Kaczyński mise aujourd'hui sur ce leadership retrouvé de son pays sur la scène européenne pour préparer son parti pour les élections législatives prévues l'année prochaine.

À écouter : Ratés et réussites de l'accueil des réfugiés ukrainiens


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles