Justine Vayrac : les résultats de l'autopsie révèlent qu'elle a bien été violée le soir de sa mort

Capture d'écran - TF1

Dans la nuit du 22 au 23 octobre 2022, Justine Vayrac disparaît. La jeune femme de 20 ans avait passé sa dernière soirée dans une discothèque de Brive-la-Gaillarde (Corrèze). Elle y avait croisé une connaissance, Lucas L., qui s'était proposé de s'occuper d'elle puisqu'elle s'était sentie malade au cours de la soirée. Le jeune ouvrier agricole de 21 ans l'aurait alors emmenée chez lui où il a avoué aux enquêteurs avoir eu avec elle un rapport sexuel consenti avant de la tuer d'un unique coup de poing porté au visage. Ces aveux, émis le 27 octobre après la découverte du corps et d'objets calcinés appartenant à la victime, ont été mis à mal par les résultats de l'autopsie du corps de la jeune femme. Comme le révèle La Dépêche, le 5 novembre 2022, elle "est décédée après avoir reçu des coups au niveau de la face, dont un avec un objet contendant, avant d'être étranglée". Et selon BFMTV, lundi 28 novembre, le viol est avéré...

"On sait qu’il a tout fait en moins d’une heure et demie", explique Maxime Brandstaetter, journaliste de police-justice pour BFMTV. Lucas L. "arrive à 4h38 chez lui, d’après ce qu’ont déterminé les enquêteurs. Il la ramène, il la viole, il la tue, et il ressort à 5h32, moins d’une heure après, pour aller déposer son corps là où on la retrouvera, c’est-à-dire à dans un bois à côté de sa maison. Ensuite il revient chez lui, il nettoie toute la scène de crime et il va l’enterrer avec un engin agricole. Tout de suite après, vers 6h, il va chercher une autre amie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite