Justin Bieber n’a pas envie de se fiancer avec Selena Gomez

Le chanteur Justin Bieber se veut plus mûr avec son nouvel album. Mais pas suffisamment pour s’engager avec Selena.

Le nouvel album studio de Justin Bieber se veut celui de la maturité. Avant ses 18 ans, le chanteur n’était qu’un grand enfant aux accents innocents. Désormais, il a changé et sa musique s’en ressent, assure-t-il. « C’est un disque plus mûr, qui correspond à ce que je vis en ce moment, explique-t-il au Parisien. Qu’on soit jeune ou vieux, on pourra s’y retrouver : ce sera un album avec un super son, que vous aimerez quel que soit votre âge. » Dommage que Believe ne sorte que le 18 juin en France, ça aurait pu être le cadeau parfait pour la fête des mères. En parlant de maman, Justin a profité de ce nouvel opus pour régler ses comptes avec Mariah Yeater, qui prétendait avoir eu un enfant de lui. « J’avais envie de clarifier les choses », explique l’artiste.

Ce qui saute aux yeux dans cette interview, c’est la façon dont les chevilles du chanteur canadien ont enflé. Alors oui, il connaît un grand succès et il est passé en quelques années de sombre anonyme à popstar internationale adulée. C’est aussi le cas de Roch Voisine et il n’en fait pas tout un fromage, hein. Justin, par contre, se voit déjà sur le trône de roi de la pop. Interrogé sur la concurrence que peuvent représenter les One Direction, l’interprète de Baby a répondu : « Il n’y a pas de compétition. Tout ces nouveaux talents, c’est bien pour la pop. Avant que j’arrive, la pop était mise de côté, elle est de nouveau au premier plan. » On ne sait pas trop s’il faut rire ou pleurer, mais une chose est sûre : quand il se passe de la pommade, Justin y va à la louche. Plein de mansuétude, il autorise même ses sujets, les beliebers, à « écouter d’autres styles de musique ». Rien que ça.

Quant à celle qui deviendra, en l’épousant, l’impératrice de la pop, Justin Bieber n’a pas encore décidé de son identité. Oui, il est heureux avec Selena Gomez, mais qu’en sera-t-il dans cinq ou dix ans ? « (...)

Lire la suite sur voici.fr


Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.