La justice valide la reprise d’Office dépôt France par le groupe Alkor

·1 min de lecture

JUSTICE - La cour d’appel de Douai a rejeté le recours du CSE d’Office dépôt France qui s’opposait à la cession de l’entreprise au groupe Alkor

La société Office dépôt, spécialisée dans les fournitures du bureau, sera finalement bien cédée au repreneur choisi par le tribunal de commerce de Lille, le groupe Alkor. La cour d’appel de Douai a donc rejeté la requête du CSE d’Office dépôt France qui s’était opposé à ce choix a-t-on appris auprès des administrateurs judiciaires.

C’est l’épilogue d’une période d’incertitude qui dure depuis le mois de février dernier, lorsque la société Office dépôt France avait été placée, à sa demande, en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lille. En grande difficulté financière, notamment en raison de l’épidémie de Coronavirus, Office dépôt n’avait pas pu lancer le plan de transformation qui aurait pu sauver l’entreprise, dont une nouvelle équipe dirigeante avait pris les rennes en mars 2019.

Le CSE d’Office dépôt avait dénoncé un « excès de pouvoir »

Quelques mois plus tard, le fonds allemand Aurelius avait décidé de céder Office dépôt, dont il est le propriétaire. Début juin, le tribunal de commerce avait examiné les différentes offres de reprise pour finalement retenir celle présentée par la coopérative Alkor Groupe qui possède par ailleurs les marques Majuscule, Burolike et Ioburo.

Dans son offre, Alkor prévoyait l(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Lille : Beertastic, le site qui met en relation brasseurs artisanaux et amateurs de bière
Des cultures entièrement détruites dans les Hauts-de-France et le Grand-Est à cause des intempéries
Hauts-de-France : La région expérimente le permis de conduire presque gratuit pour les jeunes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles