Justice. Suicide en prison du fantasque John McAfee, créateur du célèbre antivirus

·1 min de lecture

L’entrepreneur anglo-américain John McAfee, créateur du logiciel antivirus du même nom, a été retrouvé pendu dans sa cellule à Barcelone, mercredi 23 juin. Quelques heures plus tôt, la justice espagnole avait donné son feu vert à son extradition aux États-Unis, où il était poursuivi pour fraude fiscale.

Le millionnaire de 75 ans a été découvert par un détenu dans sa cellule du centre pénitentiaire de Brians 2. “Les surveillants et les services médicaux de la prison sont immédiatement intervenus pour tenter de ranimer McAfee, mais finalement, les médecins n’ont pu que constater sa mort”, raconte El Periódico.

La police judiciaire a été dépêchée sur place pour éclaircir les circonstances du décès, mais “tout indique qu’il s’agit d’un suicide”, précise le quotidien catalan – une hypothèse confirmée par ses avocats.

John McAfee, pionnier de la technologie antivirus, était emprisonné depuis le 4 octobre 2020 à Barcelone, après son arrestation à l’aéroport d’El Prat, “alors qu’il était sur le point de passer le contrôle de police des départs internationaux, pour s’envoler à destination d’Istanbul”, rappelle La Vanguardia.

McAfee fuyait alors la justice américaine, qui l’accusait de “ne pas avoir déclaré ses revenus pendant quatre ans, malgré des gains s’élevant à plusieurs millions de dollars entre 2014 et 2018”, explique CNN. Ces revenus provenaient de ses activités de “promotion des cryptomonnaies, de sa participation à des conférences et de la vente des droits sur sa vie pour le tournage d’un film documentaire”.

21 arrestations

Lors d’une audience, le mois dernier, le septuagénaire avait déclaré que “compte tenu de son âge, il passerait le reste de sa vie en prison s’il était condamné aux États-Unis”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles