« Justice pour Sarah Halimi » : plus de 25 000 manifestants en France

Source AFP
·1 min de lecture
Au cours du rassemblement au Trocadéro, la maire de la capitale Anne Hidalgo a annoncé qu'une rue porterait, à Paris, le nom de Sarah Halimi.
Au cours du rassemblement au Trocadéro, la maire de la capitale Anne Hidalgo a annoncé qu'une rue porterait, à Paris, le nom de Sarah Halimi.

Plus de 25 000 manifestants se sont rassemblés dans toute la France, ce dimanche 25 avril, d'après les chiffres des autorités. À l'appel de collectifs citoyens et de représentants de la communauté juive, cette marche avait pour but de contester l'absence de procès, après le meurtre de Sarah Halimi en 2017. Ils étaient plus de 20 000 dans la capitale, a indiqué en fin de journée le ministère de l'Intérieur, et plus de 6 200 dans le reste de l'Hexagone.

Cette mobilisation a eu lieu en réaction à la confirmation, le 14 avril, par la Cour de cassation, de l'impossibilité de juger le meurtrier de Sarah Halimi, compte tenu de l'abolition de son discernement lors des faits. Selon les sept experts psychiatriques qui l'ont examiné, Kobili Traoré, gros consommateur de cannabis, était en proie à une « bouffée délirante » lorsqu'il a tué sa voisine de 65 ans, Lucie Attal, aussi appelée Sarah Halimi.

À LIRE AUSSI Michel Onfray : « On a un seul problème en France, c'est que la loi n'est pas respectée »

Une loi visant à « combler un vide juridique »

Sous le mot d'ordre « Sans justice, pas de République », les manifestants parisiens se sont retrouvés place du Trocadéro, à l'initiative du collectif Agissons pour Sarah Halimi. Dès le début du rassemblement parisien, à 14 heures, les organisateurs s'étaient félicités d'une « immense victoire ». Dans la foule, des pancartes ont été brandies, portant les messages « Pas de droit sans justice », « Justice défoncée ? » ou « Justice p [...] Lire la suite