La justice retoque le licenciement du créateur du "Zapping" de Canal+

Une manche remportée par Patrick Menais dans la longue bataille l'opposant à son ex-employeur. Il y a près de six ans, à l'été 2016, le créateur du célèbre "Zapping" de Canal+ avait été viré pour "motif disciplinaire" par la chaîne cryptée après 27 ans de bons et loyaux services.

Celle-ci lui reprochait d'avoir déposé en mai 2016 à son nom, à l'INPI*, les marques "Le Zapping" et "L'année du Zapping". "Patrick Menais a voulu s'approprier des marques qui font partie du patrimoine de Canal+", avait dénoncé à l'époque la filiale de Vivendi auprès de l'AFP. Un licenciement qui intervenait après plusieurs mois de tension entre le salarié et son employeur de l'époque, dans un contexte de reprise en main musclée de Canal+ par Vincent Bolloré. En août 2016, Patrick Menais avait finalement renoncé à son dépôt de marques auprès de l'INPI, tandis que Canal+ avait de son côté retiré, quelques mois plus tard, une plainte contre lui auprès du tribunal de grande instance de Paris.

En août 2016, le licenciement de Patrick Menais, salarié "protégé" car candidat aux élections syndicales de Canal+, avait, comme c'est la procédure en pareils cas, été validé par l'Inspection du travail. Celle-ci estimait que les dépôts de marques réalisés par Patrick Menais constituaient un "manquement à son obligation de loyauté" suffisamment fautif pour justifier son licenciement. Une analyse contestée par Patrick Menais.

"Erreur d'appréciation"

En...

Lire la suite


À lire aussi

Canal+ : Myriam El Khomri annule le licenciement de Patrick Menais ("Le Zapping")
Canal+ : L'inspection du travail valide le licenciement du patron du "Zapping"
Le CE de Canal+ s'oppose au licenciement de Patrick Menais, patron du "Zapping"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles