Justice : le projet de loi Dupond-Moretti obtient le feu vert des députés

·1 min de lecture
Après la colère des policiers, qui ont manifesté le 19 mai dernier, le garde des Sceaux avait réfuté tout laxisme de la justice.
Après la colère des policiers, qui ont manifesté le 19 mai dernier, le garde des Sceaux avait réfuté tout laxisme de la justice.

Éric Dupond-Moretti veut redonner « confiance dans la justice », mais la tâche sera sans doute plus ardue sur le terrain que dans les rangs de l'Assemblée nationale. Mardi 25 mai, le texte de son projet de loi a été adopté par les députés, en première lecture, par 342 pour, 105 voix contre, et 96 abstentions. Les votes en faveur du texte sont tous venus du camp de la majorité LREM-MoDem-Agir. La gauche et la droite ne lui ont pas donné de voix. Accompagné d'un volet organique, ce projet de loi doit désormais passer sur la table du Sénat, où il devrait être examiné en septembre prochain.

Procès filmés, droits renforcés dès l'enquête préliminaire, secret des avocats élargi et encore fin des réductions de peine automatiques : le projet de loi phare du ministre de la Justice et ancien avocat vise à reconquérir les Français, dont un sur deux n'a plus confiance dans l'institution judiciaire selon les sondages. La gauche s'est prononcée majoritairement contre une réforme vue comme « flattant l'opinion » et versant dans la « surenchère sécuritaire ».

Un texte qui ne résoudra pas la cassure entre police et justice, selon LR

Les députés LR se sont pour la plupart abstenus : « Ce n'est pas le grand soir de la justice », selon leur patron Damien Abad, pour qui le texte « ne résoudra pas la cassure profonde entre police et justice ». Sous les applaudissements debout de la majorité, le garde des Sceaux a étrillé cette position : « Le vent qui vous porte est annoncé par la [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles