Justice : des profilers pour résoudre les enquêtes sur les disparitions

France 2


L’affaire Dupont de Ligonnès, cinq morts et six ans après les faits, pas la moindre piste. L’affaire Godard, 18 ans après, toujours pas élucidée. Il y a aussi des affaires où le corps de la victime n’a pas été trouvé, comme pour la petite Fiona, 5 ans. Dans ces enquêtes complexes, les policiers font appel à des profilers, des spécialistes des comportements criminels. Leur rôle est d’établir le profil psychologique des tueurs non identifiés pour résoudre les mystères. À Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), malgré les recherches, le corps de la petite Fiona, morte sous les coups de son beau-père, n’a jamais été retrouvé.

Guider les policiers lors des interrogatoires

Les enquêteurs de l’époque étaient persuadés que la mère, qui assurait que sa fille avait disparu, mentait, mais ils n’avaient pas de preuve. Ils ont donc fait appel à une profileuse, Emma Olivera. "C’est beaucoup d’heures passées dans l’intimité de ces gens, dans leur relation de couple, dans leur famille, pour mieux les cerner", explique la profileuse. Elle a pu dresser le profil psychologique précis des suspects pour guider la police lors des interrogatoires et les faire avouer.

Retrouvez cet article sur Francetv info

RECIT FRANCEINFO. Une affaire d’or et de sang : derrière les disparus d’Orvault, la tragédie familiale des Troadec
Cinq ans de l'affaire Merah : "Pas le droit de baisser les bras", dit la mère de l'une des victimes
RECIT FRANCEINFO. Une affaire d’or et de sang : derrière les disparus d’Orvault, la tragédie familiale des Troadec
Terrorisme : 27,5% de femmes parmi les personnes signalées pour radicalisation
Crash de "Dropped" : deux ans après, le père d'Alexis Vastine témoigne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages