Justice : un procès requis pour deux avocats soupçonnés d'avoir produit des faux

·1 min de lecture
© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Le parquet de Paris a requis un procès en correctionnelle pour deux ténors du barreau soupçonnés d'avoir produit de faux documents lors d'un procès fin 2018 pour tenter, en vain, d'innocenter un narcotrafiquant européen, a-t-on appris samedi de sources proches du dossier. Dans ses réquisitions en date du 8 décembre dont l'AFP a pu obtenir des éléments, le ministère public demande que Mes Joseph Cohen-Sabban et Xavier Nogueras soient jugés pour "complicité de tentative d'escroquerie au jugement" et "violation du secret professionnel".

"La conscience de participer à une entreprise frauduleuse"

Au terme de près de trois ans d'instruction, les deux avocats sont soupçonnés d'avoir eu "la conscience de participer à une entreprise frauduleuse" visant à innocenter Robert Dawes, un des principaux narcotrafiquants européens. Le parquet a également requis un procès pour ce Britannique, notamment pour "tentative d'escroquerie au jugement". La décision finale sur un procès revient à la juge d'instruction en charge du dossier, Aude Buresi.

L'affaire a débuté par le procès aux assises en décembre 2018 à Paris de Robert Dawes, accusé d'avoir importé de 1,3 tonne de cocaïne en 2013 à bord d'un vol Air France Caracas-Paris. Il sera condamné à vingt-deux ans de réclusion criminelle. A l'ouverture des débats, ses avocats avaient produit plusieurs documents qui présentaient comme illégale une écoute téléphonique capitale pour l'accusation. "Pourquoi ce n'est pas au dossier ?", avait tonné Me Cohe...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles