La justice en panne en Seine-Saint-Denis : "On a de nombreuses audiences annulées, on craint beaucoup de classements sans suite", alerte le bâtonnier

franceinfo

La justice "repart plus lentement qu'ailleurs et dans des conditions beaucoup plus compliquées", explique le représentant des avocats de Seine-Saint-Denis, Frédéric Gabet.

La crise du coronavirus et le manque de moyens "empêchent la justice de reprendre", a alerté sur franceinfo samedi 27 juin le bâtonnier du barreau de Seine-Saint-Denis, Frédéric Gabet. Aux côtés du président du conseil départemental, Stéphane Troussel, il demande dans une lettre ouverte à la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, publiée vendredi "d’agir" pour la juridiction du département.

franceinfo : Quelle est la situation dans le département de Seine-Saint-Denis ?

Frédéric Gabet : C'est finalement assez simple. C'est une situation qui est anxiogène pour les justiciables de ce département. Un mois et demi après la date de déconfinement, les juridictions parisiennes et de province reprennent une activité quasi normale, en Seine-Saint-Denis, ce n'est pas le cas. On a de nombreuses audiences annulées avec des annulations qui sont sans date. On nous dit que l'audience a été annulée. En réalité, les dossiers sont renvoyés sine die. On n'a pas de date et on craint effectivement qu'il y ait beaucoup de classement sans suite. Ce qui pose, évidemment, de graves difficultés pour les victimes et pour des justiciables qui attendent effectivement d'être jugés et d'avoir un jugement. Donc, on est dans une situation qui m'apparaît très préoccupante.

La justice a-t-elle arrêté de fonctionner depuis la crise sanitaire ?

Elle n'est pas repartie avec le déconfinement. En tout cas, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi