Justice : l'anesthésiste de Besançon mis en examen

France 3

Entouré de ses avocats, il sort l'air épuisé, en homme libre de la cour d'appel de Besançon (Doubs). Le docteur Péchier reste

mis en examen pour empoisonnement, mais clame son innocence. "J'ai foi en la justice", a-t-il dit. L'anesthésiste est soupçonné d'avoir empoisonné avec préméditation au moins sept de ses patients. Des faits qui se sont déroulés entre 2008 et aujourd'hui lorsqu'il exerçait à la polyclinique de Franche-Comté et à la clinique Saint-Vincent de Besançon.

L'enquête pourrait s'élargir

Il aurait réalisé des injections létales de potassium qui ont causé la mort de deux personnes et ont plongé d'autres victimes dans le coma. Certaines étaient présentes ce mercredi 29 mars à l'audience. "J'ai été opéré du dos et suite à cela, j'ai fait un arrêt cardiaque à la fin de l'opération suivi de cinq jours de coma", explique une patiente. L'enquête pourrait s'élargir au CHU de Besançon où le médecin a pratiqué à ses débuts.

Retrouvez cet article sur Francetv info

En Guyane, "si vous êtes pauvre et que vous survivez à un accident, c'est que vous avez de la chance !"
Consommation de cuisses de grenouilles : le Muséum national d'histoire naturelle tire la sonnette d'alarme
Empoisonnements à Besançon : retour sur une affaire hors norme
Bordeaux : elle croque dans une limace en mangeant une potatoe McDonald’s
Les nouveaux repères pour une alimentation équilibrée

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages