Justice. L’acquittement de Kyle Rittenhouse attise les divisions sur la légitime défense aux États-Unis

·1 min de lecture

L’Américain Kyle Rittenhouse, qui avait tué deux personnes en marge de manifestations antiracistes à Kenosha en 2020, a été acquitté vendredi 19 novembre. Les réactions à la décision de justice illustrent la politisation extrême du débat sur la légitime défense aux États-Unis.

Le 25 août 2020, Kyle Rittenhouse, alors âgé de 17 ans, s’était rendu à Kenosha (Wisconsin) armé d’un fusil automatique. La ville s’était enflammée après une bavure envers un Afro-américain, et l’adolescent venait prêter main-forte à des groupes armés civils prétendant défendre la population contre les manifestants antiracistes.

Dans des circonstances confuses, Rittenhouse avait ouvert le feu à plusieurs reprises, tuant deux personnes. Poursuivi pour homicide, il plaidait la légitime défense. Mais à l’issue de son procès très médiatisé, le jury l’a acquitté de tous les chefs d’accusation.

“Ce n’est pas le message que le Wisconsin ou notre pays avaient besoin d’entendre, même si le jury a correctement appliqué la loi”, estime le Wisconsin State Journal.

“Ce verdict décevant ne manquera pas de renforcer les militants qui cherchent à faire justice eux-mêmes. Il pourrait également compliquer les cas de légitime défense, si davantage de gens portent – et utilisent – des armes à feu dans les rues. Une perspective effrayante”, estime le quotidien.

“Quoi qu’on puisse penser du verdict, observe en écho le site de MSNBC, cela soulève des questions sur la sagesse de l’accès illimité aux armes, et sur la façon dont est définie la légitime défense dans ce pays.”

“Héros populaire”

Le Washington Post souligne que d’un point de vue juridique, le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles