La justice italienne reconnaît le rôle du téléphone portable dans la tumeur d'un employé des télécoms

La justice italienne a condamné Telecom Italia à verser des indemnités à un de ses employés, atteint d'une tumeur après avoir travaillé pendant 15 ans avec son téléphone.

L'utilisation du téléphone portable favorise-t-elle les cancers ? C'est ce que suggère la justice italienne : la cour d'appel de Turin a condamné ce mardi 14 janvier l'entreprise Telecom Italia à verser des indemnités à l'un de ses employés, atteint d'une tumeur au cerveau. Ce salarié a travaillé quatre ou cinq heures par jour pendant quinze ans avec un téléphone collé à son oreille. Il a fourni "des éléments solides pour établir un lien de cause à effet entre son exposition aux radiofréquences du téléphone cellulaire et sa maladie", a justifié la cour dans sa décision, citée par le journal il Fatto Quotidiano. La juridiction confirme ainsi une première condamnation de Telecom Italia par le tribunal d'Ivrée, en avril 2017.

En contradiction avec l'Institut supérieur de la santé italien

Mettant en cause l'impartialité de certains chercheurs qui réfutent un risque accru de cancer associé aux téléphones portables, les juges se sont avant tout appuyés sur "les conclusions d'auteurs indépendants". Leurs études présenteraient "de plus grandes garanties de fiabilité que celles commandées, gérées ou financées au moins en partie par des entités dont les intérêts sont liés au résultat", argumentent-ils dans leur arrêt.

Cette décision entre en contradiction avec les conclusions rendues il y a quelques mois par l'Institut supérieur de la santé

Lire la suite