La justice française ordonne le retour d'un garçon de 4 ans auprès de son père au Japon dès le lendemain de Noël

franceinfo

"Sauf miracle très improbable, Louis quittera le village le lendemain de Noël à 11 heures récupéré par son père." Le retour à Tokyo (Japon) d'un petit garçon de 4 ans auprès de son père japonais, dès jeudi 26 décembre, est désormais inéluctable, selon Le Parisien, malgré l'appel de sa mère, Marine Verhoeven, aux autorités françaises pour stopper la procédure en cours.

"Nous supplions le procureur de la République de Montpellier" en charge du dossier "de reconsidérer la situation de l'enfant" pour lui permettre de rester en France, avait lancé, lors d'une conférence de presse, le 18 décembre, Magali Simmons, présidente du comité de soutien de Salles-d'Aude, un village situé entre Narbonne et Béziers, où vit la mère de Louis. Elle a aussi "supplié" le président Emmanuel Macron d'intervenir. Mais ni l'un ni l'autre n'ont réagi.

"Soustraction à l'autorité parentale"

Les parents de Louis, Marine Verhoeven et Susheido Kudo, se marient en juin 2008 à Toulouse, après leur rencontre à l'université du Mirail. Ils partent s'installer au Japon en septembre. Louis naît en juillet 2015, à Tokyo. Deux ans plus tard, Marine Verhoeven, formatrice en langues, rentre en France avec son fils pour des vacances. Mais en septembre 2017, elle décide de divorcer et de ne pas rentrer au domicile familial avec Louis. Or, selon l'avocate du père, Hansu Yalaz, cela équivaut à une "soustraction à l'autorité parentale", (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi