Pour la justice, la dette de Bernard Tapie se monte à 438 millions d'euros

La cour d'appel de Paris a estimé que la dette de Bernard Tapie dans l'affaire de l'arbitrage, dont le calcul exact est l'objet d'un âpre combat judiciaire depuis 4 ans, s'élevait à 438 millions d'euros, selon le jugement consulté par l'AFP.

L'affaire de la dette de Bernard Tapie à la suite de l'annulation de l'arbitrage favorable à l'ancien homme d'affaires, connaît un nouvel épisode. La justice a estimé que Bernard Tapie devait 438 millions d'euros, annulant une décision de la cour d'appel de novembre 2017 par laquelle un juge commissaire du tribunal de commerce de Paris avait rendu une décision ramenant à 322 millions d'euros la créance exigible par le Consortium de réalisation (CDR), l'entité chargée de l'héritage du Crédit Lyonnais.

Le nouveau chiffrage d'un montant de plus de 400 millions d'euros est une victoire pour les créanciers de l'homme d'affaires, car il correspond en grande partie aux sommes accordées en 2008 à Bernard Tapie par un arbitrage censé solder son litige avec le Crédit-Lyonnais dans l'affaire de la revente d'Adidas en 1993. Annulant cette décision, la justice l'avait condamné à rembourser en y ajoutant les intérêts.
    
Après l'annulation de cette sentence privée en 2015, les sociétés de l'homme d'affaires, qui lutte à 77 ans contre un cancer métastasé, sont menacées de cessation de paiement.

Bernard Tapie conteste l'intégralité de sa dette

"La cour n'a pas répondu à l'argumentation développée par les sociétés" de Bernard Tapie, "et la question devra donc être soumise à la Cour de cassation", a réagi auprès Me François Kopf, avocat de l'homme d'affaires qui conteste l'intégralité de sa dette.
    
À la veille de sa condamnation...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :