La justice condamne en appel Canal+ à verser 3,5 millions d'euros à Maïtena Biraben

·1 min de lecture

La cour d'appel de Versailles a condamné mercredi 23 juin Canal+ à verser près de 3,5 millions d'euros à l'animatrice et productrice Maïtena Biraben pour l'avoir licenciée en 2016 sans "cause réelle", ni "sérieuse". Un jugement plus lourd que celui qui avait été rendu en 2018 par le conseil de prud'hommes de Boulogne-Billancourt, qui avait condamné la chaîne cryptée à verser 3,4 millions d'euros à Maïtena Biraben. La cour d'appel de Versailles a effectivement majoré le montant des indémnités dues à l'ex-présentatrice du Grand Journal de 35 000€ et a condamné Canal+ à lui verser 30 000€ au titre des dommages et intérêts pour préjudice moral. Soit un total de 3,48 millions d'euros.

Après avoir pris connaissance de ce jugement, Maïtena Biraben a déclaré auprès de l'AFP : "Je suis, au bout de cinq longues et pénibles années de procédures, très heureuse aux côtés de mon avocate, maître Claire Fougea, de voir que le caractère abusif de mon éviction et la violence de ce qui a été vécu ont été de nouveau reconnus".

L'animatrice était entrée à Canal+ en 2004, et a présenté plusieurs programmes sur la chaîne cryptée dont La Matinale ou encore Le Supplément. En 2015, elle a repris les rênes du Grand Journal, l'émission phare de Canal qui fût d'abord présentée par Michel Denisot, puis par Antoine de Caunes. Mais l'animatrice fût remerciée au bout d'une seule saison, mi-2016, alors que les audiences du talk-show étaient en chute libre, puis fût licenciée pour "faute grave".

Après avoir (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Koh-Lanta 2021 : une candidate-star de la dernière saison révèle qu'elle n'aurait jamais dû faire partie du casting !
France 5 : le Doc Stupéfiant reviendra à la rentrée... mais sans Lea Salamé !
Igor Bogdanoff s'explique sur ses disputes conjugales qui ont impliqué la police ! (VIDEO)
Chloé Mortaud fait de touchantes confidences sur son mari : "C'est le bon, j'en suis certaine !"
Domino Challenge : cette grosse frayeur sur le tournage que la production n'avait pas du tout anticipée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles