La justice britannique refuse à Johnny Depp un procès en appel contre le Sun

·1 min de lecture

La justice britannique a refusé ce jeudi à Johnny Depp un procès en appel après sa défaite contre le Sun, qui l'avait qualifié de mari violent envers son ex-épouse Amber Heard. Le 2 novembre dernier, l'acteur d'"Edward aux mains d'argent" et "Pirate des Caraïbes" avait perdu son procès en diffamation à Londres contre News Group Newspapers (NGN), société éditrice du Sun. Il reprochait au tabloïd d'avoir présenté comme en fait avéré, en avril 2018, qu'il était un mari violent, ce qu'il conteste.

Johnny Depp avait alors saisi la cour d'appel. Mais pour obtenir un nouveau procès, ses avocats devaient produire des éléments nouveaux. C'est ainsi que jeudi dernier, l'avocat de Johnny Depp Andrew Caldecott a accusé Amber Heard, 34 ans, d'avoir menti en disant avoir fait don à des associations des sept millions de dollars obtenus dans le cadre de la procédure de divorce, dans le but d'apparaître sous un jour favorable. Selon l'avocat, le montant des dons effectués par l'actrice est bien moins important.

Mais la cour d'appel a estimé qu'il n'y avait aucune raison de penser que la décision du juge a été influencée par les déclarations d'Amber Heard au sujet des donations. Dans son jugement, le juge Andrew Nicol s'était notamment appuyé sur le don de cette somme pour écarter la thèse, soutenue par les avocats de Johnny Depp, d'une Amber Heard mue par l'appât du gain.

Des "tentatives répétées" pour "réduire Amber Heard au silence"

Le Sun s'est félicité de la décision rendue ce jeudi, salua...


Lire la suite sur Europe1