Tout juste nommé conseiller spécial d’un secrétaire d’État, un soutien d’Éric Zemmour démissionne

© SOPA Images/SIPA

Sa nomination a fait polémique au point que Brieuc Frogier a préféré démissionner. Cet élu de Nouvelle-Calédonie, qui avait donné son parrainage à Éric Zemmour lors de la campagne présidentielle , venait d'être nommé conseiller spécial de la secrétaire d’État chargée à la citoyenneté, Sonia Backès . Mais Brieuc Frogier a aussitôt choisi de se retirer après que « plusieurs médias ont pointé du doigt le soutien qu'(il) a apporté, il y a plusieurs mois, et pendant quelques semaines, à Éric Zemmour », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Zemmour, « le seul à tracer des perspectives d'avenir pour la Calédonie »

D’après un arrêté publié mercredi au Journal officiel, qu’a pu consulter l’AFP, Brieuc Frogier avait été nommé conseiller spécial de Sonia Backès à compter du 1er septembre. Mais son soutien à Éric Zemmour lui était rapidement revenu en pleine figure. En décembre 2021, il avait été désigné comme représentant en Nouvelle-Calédonie du parti Reconquête ! de l’ex-candidat à la présidentielle.

À l’époque, Brieuc Frogier estimait qu'il ne se « reconnaissait pas du tout dans la politique menée par Emmanuel Macron en Métropole » et qu’Éric Zemmour était « le seul à tracer des perspectives d'avenir pour la Calédonie ». Mais en mars 2022, Brieuc Frogier avait finalement retiré son soutien à Éric Zemmour, tout en lui accordant son parrainage. Il a depuis rejoint la coalition Ensemble d’Emmanuel Macron .

Vives réactions

Ainsi, sa nomination auprès du cabinet de Sonia Backès a fait vivem...


Lire la suite sur LeJDD