Jusqu’où peut-on invoquer la liberté académique ?

Des spécificités françaises En France, ce n'est que depuis 2020 que l'expression de « libertés académiques » est expressément entrée en droit interne. Pour autant, les universitaires français – juridiquement qualifiés d'« enseignants-chercheurs » – jouissent bien, de longue date et bien avant l'adoption de loi du 24 décembre 2020, d'un ensemble de libertés qui étaient jusqu'à présent désignées sous l'expression de « libertés universitaires ». Quelle que soit la dénomination retenue – qui importe finalement peu –, le contenu de ces libertés est proche de celui que l'on retrouve dans les autres démocraties libérales, sous réserve de quelques spécificités mineures propres au droit français.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles