Jusqu’à huit heures d’attente aux urgences : l’inquiétant record de l’hôpital de Nantes

·1 min de lecture

Depuis le début de la pandémie, le temps de passage dans le service a explosé. Une situation pesante pour le personnel soignant.

En 2020 et depuis le début de l'année 2021, il a fallu s'armer de patience pour être pris en charge aux urgences du CHU de Nantes. D'après les informations d'Ouest-France, un record historique a même été battu. "Le 10 juin 2021 et sur sept jours, nous venons de battre un record historique du temps de présence des patients aux urgences de Nantes", affirme le chef de service Éric Batard. Si le pic juillet du nombre de passages n'a pas encore été franchi (251 passages par 24 heures), "la durée moyenne de présence aux urgences a explosé et atteint un record", note le soignant.

Huit heures, c'est le temps d'attente que les Nantais ont dû observer en moyenne, lors de leur passage dans le service, en date du 10 juin 2021. Un temps de passage qui était de 6,7 heures le 10 juin 2019, soit deux ans plus tôt. Une explosion qui s'explique principalement par la pandémie de Covid-19 qui frappe le pays depuis plus d'un an. Néanmoins, des disparités sont observées. "Quelqu'un peut passer que 5 minutes aux urgences et à l'autre extrémité, y demeurer durant des dizaines d'heures", précise au quotidien régional Éric Batard, alors que le jour de cet entretien téléphonique, une patiente était aux urgences depuis 93 heures, soit quatre jours !

>> A lire aussi - Personnel soignant : le cumul-emploi retraite simplifié

Une situation qui pèse sur le moral des équipes. "Les arrêts maladies sont nombreux", affirme un infirmier. Pour pallier à ces absences, des infirmiers et aides-soignants ont été recrutés. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Fête de la musique : les concerts seront autorisés dans les bars et restaurants
Accusé de faiblesse face à Poutine, Joe Biden se veut ferme face à la Chine
Lyon : le président de la Métropole dévoile les grandes lignes du plan Nature
Mauvaise nouvelle pour les bénéficiaires de l’Allocation aux adultes handicapés, AstraZeneca condamné par l’Urssaf… Le flash éco du jour
Bygmalion : la procureure dénonce “la désinvolture” de Nicolas Sarkozy et réclame 6 mois ferme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles