Jusqu'à six ans de prison pour les cambrioleurs de stars

·2 min de lecture

Sept hommes et une femme, âgés de 27 à 31 ans, comparaissaient depuis le 23 juin pour avoir participé, par équipe de deux, trois ou quatre selon les cas, à une série de sept cambriolages en 2018 et 2019.

Huit personnes ont été condamnées mercredi à Paris à des peines allant du sursis à six ans d'emprisonnement pour avoir participé aux cambriolages de deux footballeurs, d'un animateur télé et d'un rappeur notamment, ou au recel des objets dérobés. Sept hommes et une femme, âgés de 27 à 31 ans, comparaissaient depuis le 23 juin pour avoir participé, par équipe de deux, trois ou quatre selon les cas, à une série de sept cambriolages en 2018 et 2019.

En l'absence des résidents, ils entraient par des fenêtres ou des baies vitrées, s'aidant des gouttières et des corniches, avant de repartir avec des bijoux, des montres et de la maroquinerie de luxe. Les logements des joueurs du PSG Thiago Silva et Eric Maxim Choupo-Moting ont été cambriolés, mais aussi l'animateur Patrick Sébastien, le rappeur Booba, le chef-cuisinier Jean-Pierre Vigato, un homme d'affaires saoudien et un cabinet d'avocats. Le préjudice total a été évalué à quelque 4,2 millions d'euros.

Tout en reconnaissant leurs "histoires" de vie "compliquées", le tribunal a prononcé les peines les plus lourdes à l'encontre de deux hommes, Mohamed S. - parfois surnommé "Le Chat" pour son agilité, un pseudonyme qu'il conteste - et Abdelazim G.: six ans ferme et 20.000 euros d'amende. Le premier avait admis deux vols et a été condamné pour cinq, le second, qui en avait reconnu cinq, pour sept. Ils ont été reconnus coupables de "vols en réunion" et "association de malfaiteurs", le premier aussi de "détention d'arme", un pistolet ayant été retrouvé dans sa voiture.

Des adresses d'autres célébrités ont été retrouvées

Cinq autres hommes se sont vu infliger des peines allant de 1 à 4 ans ferme et de 5.000 à 15.000 euros d'amende, pour avoir pris part à certains faits. Une jeune(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles