Jusqu'à présent, "on se réfugiait derrière le parapluie américain" mais maintenant "on se rend compte que papa est dingue", estime Raphaël Glucksmann

franceinfo

"Pendant 70 ans, les Européens se sont comportés comme des adolescents. En gros, on manifestait en criant "US go home" mais à chaque crise, on se réfugiait derrière le parapluie américain, comme des mômes", a déclaré Raphaël Glucksmann, député européen socialiste - Place publique, dimanche 20 octobre sur France Inter et franceinfo.

"Papa c'était le président des Etats-Unis et aujourd'hui, on se rend compte que papa est dingue. Et que les alliés qu'on pensait indéfectibles ne sont pas des alliés fiables" poursuit Raphaël Glucksmann. "Et au-delà de l'ignominie de la décision de Trump de lâcher les Kurdes dans les mains d'Erdogan, il y a une tendance beaucoup plus profonde, plus durable que Trump lui-même, c'est le retrait des Etats-Unis. On doit décider si on est des ados ou si on est des adultes. Et cela passe par des questions qui ne sont pas toujours confortables à gauche, des questions de défense".

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi