• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un juré du procès Depp-Heard s'exprime pour la première fois depuis le verdict

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Amber Heard et Johnny Depp  au tribunal de Fairfax en Virginie, le 29 avril 2022. - Samuel Corum - AFP
Amber Heard et Johnny Depp au tribunal de Fairfax en Virginie, le 29 avril 2022. - Samuel Corum - AFP

Leur verdict a clairement penché en faveur de Johnny Depp. Plus de deux semaines après la fin du procès ultra-médiatisé entre l'acteur et son ex-femme Amber Heard, un des jurés a parlé à Good Morning America. Il explique ce qui a guidé leur verdict et pourquoi le témoignage d'Amber Heard ne les a pas convaincus.

"Cela ne semblait pas crédible", déclare l'homme, témoignant de façon anonyme à la télévision américaine.

Les pleurs, les expressions de son visage, le regard fixé sur le jury. On était tous très mal à l'aise. Elle répondait à une question en pleurant, et deux secondes plus tard, elle devenait glaciale. Certains d'entre nous ont utilisé l'expression 'larmes de crocodile'.

Le jury, composé de cinq hommes et de deux femmes a condamné Amber Heard à verser une dizaine de millions de dollars à Johnny Depp pour diffamation. Johnny Depp a également été condamné à payer 2 millions d'euros à son ex-femme.

"Ils se criaient tous les deux dessus"

"Ils avaient leurs disputes mari-femme. Ils se criaient tous les deux dessus", déclare encore le juré. "Ils étaient tous les deux violents l'un envers l'autre. Je ne pense pas que ça leur donne raison ou tort. C'est ce que l'on fait quand on se dispute, j'imagine. Mais il n'y avait pas suffisamment, voire pas de preuves de ce qu'elle disait, pour accéder au niveau de ce qu'elle réclamait" [NDLR: Amber Heard réclamait 100 millions de dollars à son ex-mari].

Pour le jury, le témoignage de Johnny Depp a semblé "plus crédible". "Il avait l'air un peu plus authentique dans sa façon de répondre aux questions. Il était plus équilibré émotionnellement".

Une autre élément a joué en défaveur d'Amber Heard. Le fait qu'elle ait promis de verser à des associations, l'argent qu'elle avait touché au moment de son divorce, et qu'elle ne l'ait pas encore fait, a joué contre elle.

"Le fait est qu'elle n'a pas donné grand-chose", souligne le juré, ajoutant: "C'était malhonnête".

"Les réseaux sociaux ne nous ont pas influencés"

L'homme assure par ailleurs que le jury n'a pas été influencé par la notoriété de Johnny Depp, ni par le traitement réservé à Amber Heard sur les réseaux sociaux. "Aucun de nous n'était vraiment fan de l'un ou de l'autre", plaide-t-il.

"Les réseaux sociaux ne nous ont pas influencés. Nous avons suivi les preuves. Nous n'avons rien pris en compte de ce qui se passait en dehors [du tribunal]. Nous avons seulement regardé les preuves... Il y avait des accusations très sérieuses et beaucoup d'argent en jeu. Nous n'avons pas pris cela à légère."

Johnny Depp est sorti vainqueur à l'issue d'un procès long de six semaines, qui a révélé les dessous toxiques et peu reluisants du couple qu'il formait avec Amber Heard. Alors que les deux ex-époux se poursuivaient mutuellement pour diffamation, Le jury a condamné plus lourdement l'actrice accusée d'avoir diffamé Johnny Depp dans une tribune du Washington Post.

Elle a ainsi été condamnée à lui verser la somme de 15 millions de dollars - ramenée à 10,35 millions de dollars en raison d'une loi locale plafonnant les dommages et intérêts punitifs - tandis que Johnny Depp, également condamné pour diffamation à l'encontre de son ex-épouse, n'a été condamné à lui verser "que" 2 millions de dollars.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles