Jupiter, sites mésoaméricains et canards : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 29 octobre 2021 : la sonde Juno a rapporté des informations à propos de la planète Jupiter, la technologie LiDAR a permis de découvrir près de 500 sites mésoaméricains au Mexique et des chercheurs ont compris pourquoi les canetons nagent en ligne droite derrière leur mère.

L'actualité des sciences du 29 octobre 2021, c'est :

En espace :

  • La NASA a dévoilé une série de résultats obtenus par les équipes de la sonde Juno concernant l'atmosphère de la plus grosse planète du Système solaire.

  • La grande tache rouge, et la dynamique globale de cette atmosphère hors norme, sont au cœur de quatre articles scientifiques.

  • Sciences et Avenir a pu s'entretenir avec l'un des coauteurs, Tristan Guillot, de l'observatoire de la Côte-d'Azur.

En archéologie :

  • 478 nouveaux sites cérémoniels ont été détectés sur plus de 30.000 mètres carrés dans l'État du Tabasco, au sud du Mexique, grâce à la technologie de balayage aérien LiDAR.

  • Cette technologie permet aux archéologues d'obtenir des mesures précises du changement d'élévation du sol, même à travers une couverture arborée dense, grâce à des lasers qui pénètrent le sol.

  • Il s’agirait de complexes cérémoniels combinant sites mayas et sites olmèques plus anciens, ce qui relance la discussion sur la nature du lien entre ces deux civilisations.

En fondamental :

  • Les canetons se déplacent en ligne derrière leur mère car cela leur permet de se déplacer avec un effort moindre : ils sont portés par l’énergie de la vague générée par celle-ci.

  • Les spécialistes d'ingénierie océanique et d'architecture navale ont identifié deux phénomènes porteurs : le chevauchement de vagues et le passage d’énergie des vagues.

  • Ces principes pourraient potentiellement être appliqués à la conception de navires de fret, afin de transporter davantage sans consommer plus de carburant.

En web :

  • Le groupe Facebook change de nom pour souligner la nouvelle priorité du géant du numérique, le "métavers", un univers en ligne où les utilisateurs interagissent dans des espaces virtuels partagés.

  • En revanche, le nom du réseau social rassemblant environ 2,9 milliards d'utilisateurs dans le monde restera, lui, le même.

  • Selon Mark Zuckerberg, leur marque est "tellement liée à un seul produit qu'il lui est impossible de représenter tout c[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles