Jupiter : le Clyde Spot a évolué de manière étrange

·1 min de lecture

En juin dernier, alertées par les observations d’un astronome amateur, les équipes de la Nasa avaient visé une tranche précise de l’atmosphère de Jupiter lors du 27e passage rapproché de la sonde Juno au-dessus de la planète géante, pour y capturer l’image d’une tempête toute récemment – et aussi très rapidement – formée. Le Clyde Spot, baptisé en l’honneur de celui qui l’avait, le premier, observé avec son télescope depuis l’Afrique du Sud.

L’image prise par Clyde Foster, le 31 mai 2020. On y découvre la nouvelle tempête jovienne qui sera baptisée Clyde Spot. En bas à droite, la trajectoire approximative de la sonde Juno, deux jours plus tard. © Nasa
L’image prise par Clyde Foster, le 31 mai 2020. On y découvre la nouvelle tempête jovienne qui sera baptisée Clyde Spot. En bas à droite, la trajectoire approximative de la sonde Juno, deux jours plus tard. © Nasa

Cette caractéristique correspond à un panache de matière nuageuse s’étendant au-dessus des couches nuageuses supérieures de l'atmosphère jovienne. Ces puissantes tempêtes convectives éclatent parfois dans cette bande de latitude que les astronomes connaissent sous le nom de ceinture tempérée sud. Elles apparaissent facilement comme des taches lumineuses. Juno en avait d’ailleurs déjà observé une autre le 7 février 2018.

En haut, un aperçu du Clyde Spot l’année dernière. En bas, le visage qu’il montre aujourd’hui. © Kevin M. Gill, Nasa, JPL-Caltech, SwRI, MSSS
En haut, un aperçu du Clyde Spot l’année dernière. En bas, le visage qu’il montre aujourd’hui. © Kevin M. Gill, Nasa, JPL-Caltech, SwRI, MSSS

Une structure plus complexe

Le 15 avril 2021, la sonde Juno en était à son 33e survol rapproché de Jupiter. Et elle a enregistré une évolution étonnante de la tempête découverte presque un an plus tôt. Elle se présente désormais comme une peinture abstraite en tourbillons.

Notez que l’atmosphère de Jupiter est particulièrement dynamique. Il n’est donc pas surprenant, en soi, que certaines de ses caractéristiques changent rapidement. Mais le Clyde Spot étonne les astronomes, d’abord parce qu’il s’est éloigné de la Grande tache rouge. Ensuite, parce qu’il montre aujourd’hui une structure complexe, deux fois plus grande en latitude et trois fois plus grande en longitude que la tempête initialement observée. Enfin parce que le Clyde Spot semble avoir finalement le...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura