Jungkook de BTS en vedette de la cérémonie d'ouverture du Mondial

© REUTERS

Dans un contexte de critiques récurrentes contre le Qatar en matière de respect des droits humains, cette cérémonie d'une trentaine de minutes était placée sous le signe du "respect et de l'inclusion", selon un document transmis par les organisateurs.

À lire aussi Jungkook de BTS, une chanson et une performance pour la Coupe du monde 2022

"Des personnes de races, de nationalités, de croyances et d'orientations différentes se réuniront ici au Qatar et autour d'écrans sur tous les continents", a déclaré l'émir, Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani. "Qu'il est beau pour les gens de mettre de côté ce qui les sépare pour préserver leur diversité et ce qui les unit en même temps." "Nous nous rassemblons ici comme une grande tribu." "Avec de la tolérance et du respect, nous pouvons vivre ensemble"... Devant des tribunes quasiment pleines, la cérémonie a débuté par cet échange entre Morgan Freeman et Ghanim Al-Muftah, un jeune homme handicapé.

À lire aussi BTS annonce son départ pour le service militaire et fait une promesse aux fans

Avant le concert de Jungkook, plusieurs tableaux ont mêlé des éléments culturels traditionnels de la Péninsule arabique (dromadaires, danse folklorique ardah, tambours) et des réminiscences des précédentes Coupes du monde de foot (mascottes, hymnes des Mondiaux et des équipes). Un peu plus tôt, c'est le champion du monde 1998 français Marcel Desailly qui avait présenté au public le trophée destiné aux vainqueurs le 18 décembre.


Lire la suite sur ParisMatch