Des jumeaux de 5 ans s'enfuient de l'école et font 1 km à pied pour rentrer chez eux

Deux frères jumeaux de 5 ans se sont enfuis de leur école maternelle et ont marché 1 km pour rentrer chez eux, vendredi dernier, à Castanet-Tolosan.

Deux frères jumeaux de 5 ans se sont échappés de leur école maternelle et ont marché 1 km pour rentrer chez eux, vendredi dernier, à Castanet-Tolosan, près de Toulouse. Une plainte a été déposée par les parents des enfants.

Vendredi dernier, vers 11h30, un père de famille a été particulièrement surpris de voir arriver à la maison ses deux fils, des jumeaux de 5 ans. Que faisaient-ils là alors qu'ils étaient censés être à l'école maternelle ? Étaient-ils accompagnés ? En réalisant que ses jumeaux étaient rentrés seuls, la surprise a rapidement fait place à la panique et à la colère.

Selon La Dépêche, les deux frères de 5 ans auraient tout simplement échappé à la vigilance des encadrants de l'école Françoise Dolto de Castanet-Tolosan et auraient parcouru, seuls, à pied, le kilomètre qui sépare leur maternelle de leur domicile, situé au bord de la route de Labège, très passante.

Peu à peu l'affolement a également gagné l'école, et la direction a alerté la gendarmerie et la famille des jumeaux. Heureux hasard, le père des enfants ne travaillait pas ce jour-là. Le géniteur s'est ensuite rendu à l'école pour rassurer les équipes mais surtout obtenir des explications.

Vu leur âge et leur taille, comment ont-ils pu franchir les trois points de contrôle de l’école

"Vu leur âge et leur taille, comment ont-ils pu franchir les trois points de contrôle de l’école avant de parcourir 1 kilomètre alors qu’ils n’ont pas du tout l’habitude de déambuler ainsi en ville ? Cela pose des questions sur la sécurité du groupe scolaire", s'est-il inquiété, avant d'aller porter plainte avec son épouse.

"Il y a eu un problème de vigilance et la responsabilité des équipes doit être établie, estiment les parents des jumeaux. Il est primordial que les familles confient leurs enfants aux établissements scolaires en toute sérénité". En attendant que le procureur de la République de Toulouse décide du bien-fondé ou non d'une enquête, l’inspecteur d’Académie devrait prendre des mesures nécessaires.

Le portail de l’école a été transformé

"Un moment de dispersion est peut-être à l’origine de ce grave manque d’attention, a déclaré Béatrix de Veyrinas, adjointe au maire de Castanet-Tolosan. Il faut forcément être deux pour ouvrir la porte : un actionnant la gâche et l’autre ouvrant le portail. Suite à cet événement, les services techniques de la mairie sont venus immédiatement rehausser la gâche afin que les enfants n’y accèdent plus".

Ce contenu peut également vous intéresser :