Juliette Binoche, Marion Cotillard… quand les égéries publicitaires fustigent le consumérisme

“Le consumérisme nous a conduits à nier la vie en elle-même : celle des végétaux, celle des animaux et celle d’un grand nombre d’humains. La pollution, le réchauffement et la destruction des espaces naturels mènent le monde à un point de rupture”. Dans le sillage de Juliette Binoche et l’astrophysicien Aurélien Barrau, 200 artistes et scientifiques de renom se sont élevés contre la perspective d’un “retour à la normale” après la “tragédie” de la pandémie, dans un appel paru dans les pages du Monde, mercredi dernier.

Les “ajustements” ne suffisent plus, clament les signataires de cette courte tribune, qui appellent donc à une “transformation radicale” de la société. Parmi ces “révolutionnaires”, on retrouve la chanteuse Madonna, mais aussi les acteurs Cate Blanchett, Marion Cotillard, Javier Bardem et Robert De Niro. Si l’objectif de cette tribune — protéger l’environnement et réduire les inégalités — est noble, voir ces stars mondiales intenter un violent procès au consumérisme a de quoi faire sourire.

La pub me fait vivre

À l’image de leur cheffe de file, la plupart de ces célébrités ont en effet largement profité des avantages de la société de consommation. Les multiples engagements sociétaux de Juliette Binoche (Gilets jaunes, écologie, féminisme...) sont sans doute sincères, mais l’actrice multi-primée ne peut faire oublier qu’elle fut l’égérie de plusieurs campagnes publicitaires du parfumeur Lancôme, ou encore de la banque Crédit Agricole (en Pologne). “Aujourd'hui, je ne peux pas cracher dans la soupe car la pub me fait vivre, allait-t-elle même jusqu’à confesser, dans un entretien à Paris Match, en 2014. Je choisis des films très pointus, je ne pourrais pas avoir la même liberté sans ces contrats". Une déclaration peu compatible avec l’anti-consumérisme radical qu’elle professe désormais.

Les autres signataires ne sont pas en reste. Avant de mettre fin à son contrat en 2017, Marion Cotillard avait collaboré pendant neuf ans avec la prestigieuse maison de couture

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les frontières seront-elles ouvertes cet été à l'intérieur de l'Europe ?
Fonds de solidarité : voici les détails définitifs de son application
St Michel, le petit français qui résiste aux multinationales du biscuit
Pour Ryanair, les compagnies aériennes sont des junkies accros aux aides de l’Etat
Compte épargne-temps : fonctionnaires, vous pourrez accumuler plus de jours cette année