Julien de la « Star Academy » revient sur sa crise d’angoisse : « j’ai failli ne pas monter sur scène »

Julien de la « Star Academy »
Capture « Star Academy » Julien de la « Star Academy »

DIVERTISSEMENT - Paralysé par le trac. Julien, candidat de la Star Academy déjà repêché deux fois par le public, s’est confié au Figaro sur la façon dont il vit son expérience au château et lors des primes. Il est revenu sur la révélation qu’il a faite à la coach Laure Baron, enseignante en expression scénique, lors du débrief du dimanche 30 octobre, juste avant qu’elle ne l’accable de reproches dans une séquence décriée par le public.

Le jeune homme de 20 ans avait en effet expliqué avoir été victime d’une crise d’angoisse juste avant de monter sur scène. « J’ai effectivement fait la première crise d’angoisse de ma vie, confirme-t-il au Figaro. Sûrement à cause de la pression du prime. J’ai failli ne pas monter sur scène. »

Mais Julien ne s’est pas laissé abattre : « Finalement, j’ai pris mon courage à deux mains et j’y suis allé. Le public m’a donné une force de malade. Il y a une énergie indescriptible sur le plateau. Il faut la vivre. C’est pour ça qu’on fait ce métier aussi. »

« J’ai un gros problème avec l’autorité »

« J’ai pleuré pendant des heures avant le prime, je n’étais pas bien, avait-il déclaré à Laure Balon lors du débrief. Je n’étais pas bien du tout, je n’étais pas sur cette planète. J’ai failli m’évanouir sur scène [...] Le public m’a aidé à avoir le sourire sur scène »

Mais cette explication n’avait pas convaincu la professeure d’expression scénique qui l’avait virulemment pris à partie, lui reprochant l’insuffisance de ses performances sur scène. Elle s’est finalement excusée quelques jours plus tard et il semblerait que tous deux soient revenus sur de bonnes bases.

« Je ne lui en veux absolument pas », assure Julien au Figaro. « Des mots ont peut-être dépassé sa pensée sur le moment. Comme pour moi. On a tous les deux notre part de responsabilités dans cette histoire. Elle a voulu s’expliquer pour repartir sur de bonnes bases avec moi, elle fait son travail de prof. J’ai un gros problème avec l’autorité donc j’ai pas mal de répondant, avec n’importe qui d’ailleurs ».

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi