Agriculteurs: Julien Odoul annonce des plaintes contre Libération

·Journaliste au HuffPost
·2 min de lecture
Julien Odoul pose à Belfort, le 2 juin 2021 (Photo: SEBASTIEN BOZON via AFP)
Julien Odoul pose à Belfort, le 2 juin 2021 (Photo: SEBASTIEN BOZON via AFP)

REGIONALES – Les faits sont têtus et le ciel ne se dégage par vraiment pour Julien Odoul. Le candidat du Rassemblement national pour les régionales en Bourgogne Franche-Comté est accusé de s’être moqué du suicide des agriculteurs au cours d’une réunion de groupe RN, en décembre 2019.

Le quotidien Libération a publié ce vendredi 4 juin le verbatim de propos qui s’y sont tenus. Une discussion à laquelle prend également part Jacques Ricciardetti, membre de la formation de Marine Le Pen. Alors que le sujet du bien être paysan est abordé, ce dernier lance: “L’agriculteur qui se pend au faîtage de son hangar… a-t-il laissé une trace? S’est-il pissé dessus?”. Julien Odoul réagit alors en demandant: “Est-ce que la corde est française?”.

Un enregistrement accablant

Des déclarations qui ont suscité un tollé dans la classe politique mais dont s’est vivement défendu le candidat du RN. Sur Twitter vendredi soir, Julien Odoul a annoncé qu’il allait porter plainte contre le journal Libération qualifié par ailleurs “d’islamo-gauchiste”, et contre le journaliste Tristan Berteloot qu’il accuse d’être “militant”.

″À la suite de l’article diffamatoire du journal Libération, je déposerai plainte contre le directeur de la publication de @libe et le militant Tristan Berteloot. Je n’ai jamais moqué les agriculteurs. Le combat politique n’autorise pas tout et surtout pas des méthodes indignes”, écrit ainsi le candidat.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Libération a rapidement réagi de son côté en publiant dans la foulée de ce tweet, en réponse à Julien Odoul, l&r...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles