Julien Dray : « Sur la laïcité, Mélenchon a pris des positions qui interpellent »

Par Jacques Paugam, Olivier Pérou et Emmanuel Durget
·1 min de lecture
Alors porte-parole du Parti socialiste, Julien Dray arrive pour participer au conseil national du parti, tenu à huis clos, le 24 juin 2017 à Paris.  
Alors porte-parole du Parti socialiste, Julien Dray arrive pour participer au conseil national du parti, tenu à huis clos, le 24 juin 2017 à Paris.

En 2007, il était aux côtés de Ségolène Royal pour l'annonce de sa défaite. En 2012, il célébrait l'élection de François Hollande et le retour de la gauche au pouvoir. Julien Dray, éminence grise tendance visiteur du soir, stratège et conseiller, faiseur de victoires électorales, a été de tous les combats, de la grande grève des infirmières en 1988 à la fondation de SOS Racisme. Député de l'Essonne, en même temps que Jean-Luc Mélenchon en était le sénateur, ce socialiste canal historique connaît son Jean-Luc sur le bout des doigts et émet l'hypothèse que, pour le chef de La France insoumise, si la route est droite, la pente de la présidentielle sera raide. Quant à l'union de la gauche, ce vieux serpent de mer socialiste, qui devra triompher du « en même temps » macronien, Julien Dray y pose ses conditions.

Le Point : Jean-Luc Mélenchon a levé l'hypothèque sur sa candidature. L'union de la gauche est-elle toujours d'actualité ?

Julien Dray :C'est un secret de polichinelle. Il se sentait en capacité d'y aller. Moi, je suis de ceux qui regardent ce qui se passe, avec un certain détachement, à gauche. Est-ce que nous devons nous concentrer sur les questions de personnes ? Je ne le crois pas. Ça ne ferait qu'envenimer des relations déjà très tendues. Après tout, la seule question qui vaille c'est : Jean-Luc Mélenchon est-il en capacité de faire la démonstration qu'il est le candidat évident pour toute la gauche et les écologistes ou va-t-il rester dans son pré ca [...] Lire la suite