Julien Doré revient sur son "plus gros râteau" amoureux

·2 min de lecture

Invité dans Le Réveil Chérie sur Chérie FM ce lundi 8 février, Julien Doré s'est confié sans filtre sur le "plus gros râteau" amoureux qu'il ait pris. Une anecdote aussi amusante que touchante.

La Saint-Valentin approche à grands pas. Moins d'une semaine avant la fête des amoureux, Julien Doré était l'invité du Réveil Chérie, diffusé sur Chérie FM ce lundi 8 février. À l'occasion de cette interview, l'auteur-compositeur-interprète de 38 ans s'est confié sur sa vie sentimentale, en toute transparence.

Lorsque Sophie Coste lui a demandé de dévoiler son "plus gros râteau", le chanteur s'est prêté au jeu, en révélant une anecdote à la fois drôle et émouvante, qui remonte à ses 14 ans. "Il y avait une jeune femme qui s'appelait Mélanie. Elle habitait Saint-Just, et j'y suis allé avec ma mobylette, j'avais une Magnum Racing", s'est-il souvenu. Pour retrouver celle qui avait conquis son cœur, l'interprète de Nous et Coco Câline n'était pas venu les mains vides. "J'avais eu cette magnifique idée de lui apporter un petit mot. Sur ce mot, il y avait écrit : 'Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai'", a-t-il poursuivi. Une attention pleine de tendresse, qui n'a malheureusement pas eu l'effet escompté. "Elle m'a dit : 'Mais Julien, on est ami.'" Une histoire qui a beaucoup amusé les animateurs de l'émission. "Tu t'es pris un vent. Tu t'es mis en friendzone direct", a réagi Sophie Coste, avec humour.

Toujours lors de cet entretien, Julien Doré est revenu sur une (autre) mauvaise surprise, que lui a réservée l'une de ses anciennes petites amies. Alors qu'il rejoignait sa compagne de l'époque pour la Saint-Valentin, il est tombé sur une scène pour le moins inattendue. "Il n'y avait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

PHOTO - Jade Hallyday dévoile son premier tatouage très symbolique
Julien Clerc : qui sont ses 5 enfants ?
Audrey Pulvar : qui est son père Marc Pulvar, accusé de pédophilie ?
Emmanuel Macron « ne supportait plus ses ministres » : c’est Nicolas Sarkozy qui le dit
Charlotte Gainsbourg : que devient son demi-frère Lulu Gainsbourg ?