Julien Courbet vacciné à 56 ans : pourquoi l'animateur a reçu une première dose d'AstraZeneca

·1 min de lecture

Les vaccinations avec AstraZeneca ont repris. Lundi 15 mars, Emmanuel Macron suspendait "par précaution" l'utilisation du vaccin anglo-suedois, attendant la recommandation de l'Agence européenne du médicament (AEM). Trois jours plus tard, Jean Castex indiquait que l'administration du vaccin était "sans danger". "Il n'est pas associé à une augmentation du risque global de caillot sanguin", assurait le Premier ministre. Pour le prouver, Jean Castex s'est fait administrer la solution en direct, vendredi 19 mars, à l'hôpital militaire Bégin de Saint-Mandé. Mais pas de quoi rassurer les plus sceptiques. Ainsi, de nombreuses personnes qui avaient rendez-vous pour recevoir la première dose d'AstraZeneca ont annulés leur rendez-vous. Julien Courbet en a profité pour se faire vacciner. "Je me suis fait vacciner par AstraZeneca", a-t-il indiqué sur Twitter, lundi 22 mars

"Mon généraliste appelle ceux qui doivent se faire vacciner en avril car il a des tas de désistements suite à la suspension du vaccin", a expliqué Julien Courbet. Il a ensuite rassuré ses abonnés : "Je vais très bien. Je suis protégé et je protège les autres." Plusieurs internautes ont cependant regretté que le présentateur de 56 ans passe avant les personnes plus âgées ou les personnes à risque. "Vous avez de la chance", a écrit l'un d'eux, ajoutant : "On est deux personnes à risque dans mon foyer mais sous prétexte qu'on a moins de 55 ans, ils ont annulé notre vaccination… et ceci, même si les doses sont perdues car beaucoup (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO "Ça serait passé crème" : la réponse de Pierre Ménès face à la polémique de ses baisers volés
VIDEO Pierre Ménès a oublié d'avoir soulevé la jupe de Marie Portolano et explique pourquoi
VIDEO Je ne suis pas une salope : la scène coupée avec Pierre Ménès diffusée dans TPMP
VIDEO N'oubliez pas les paroles : cette grosse mise au point de Nagui à sa maestro
Affaire Clémentine Sarlat : cette blague sexiste qui n'a pas du tout fait rire la journaliste