Julien Clerc sur le divorce houleux de ses parents : "J'avais le sentiment de mener une double vie"

·1 min de lecture

Le divorce, Julien Clerc l'a connu dès son plus jeune âge. Alors qu'il n'était encore qu'un petit garçon, ses parents ont décidé de se séparer. Un divorce long et douloureux pour l'enfant qu'il était, mais sur lequel il accepté de revenir lors d'une interview accordée au magazine Le Pèlerin, parue ce mercredi 17 février : "Je n’avais pas 2 ans quand ma garde a fait l’objet d’une lutte féroce entre eux. Chose rarissime à l’époque, j’ai été confié à celle de mon père. Je ne voyais ma mère que pendant les week-ends. J’ai dû en souffrir, mais je n’ai pas regretté d’avoir été élevé par lui, et surtout par sa femme", a raconté le chanteur à nos confrères. Ayant grandi au côté d'une autre femme que sa mère, Julien Clerc a eu très tôt le sentiment de "mener une double vie", "avec, d’un côté, une famille nombreuse de la moyenne bourgeoisie, intellectuelle, aux valeurs plutôt de droite et, de l’autre, une femme seule, fille d’un père ouvrier, antillais et communiste."

Une fois séparé de sa mère, son père a refait sa vie au côté d'une dénommée Ghislaine, disparue en décembre 2011, qui a offert à Julien Clerc deux demi-frères, Gérard et Jean-Noël, ainsi que trois demi-soeurs, Sylvie, Christine et Marianne. Au sein de cette famille nombreuse, il n'était pas question d'évoquer Évelyne, la mère du chanteur. "Évoquer ma mère était tabou chez mon père", s'est souvenu celui qui est aujourd'hui marié à Hélène Grémillon. "Je partais la retrouver le vendredi soir pour ne revenir que le dimanche en (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Harry vs William : le joker d'Elizabeth II pour maintenir la paix entre les deux frères
"Vous avez des pensées de suicide" : Sonia Rolland a vécu l'enfer en Martinique
John Travolta : 7 mois après la mort de sa femme, il prend une dure décision
Jalil Lespert et Laeticia Hallyday : le petit frère du comédien pas étonné par leur couple
Meghan Markle et Harry disent adieu à la famille royale... avec un dernier pied de nez !