Julien Clerc: son dernier hommage à France Gall

1 / 2

Julien Clerc: son dernier hommage à France Gall

L'artiste, qui n'a pas pu assister aux obsèques de France Gall ce vendredi, a interprété lors d'un concert le titre Souffrir par toi n'est pas souffrir, qu'il avait écrit pour elle en 74.

C'est avec des paroles qu'il lui avait écrites dans les années 70 que Julien Clerc a dit au revoir à son amour de jeunesse, France Gall. C'est au cimetière de Montmartre que se déroulaient, vendredi, les obsèques de la star, morte le 7 janvier dernier à l'âge de 70 ans. Mais s'ils étaient nombreux à être venus lui dire adieu, le chanteur, en concert ce même jour à Longjumeau, dans l'Essonne, n'a pas pu faire le déplacement. C'est donc depuis la  scène qu'il a tenu à lui rendre un dernier hommage, en souvenir de leur histoire passée.

"C'est une chanson que j'avais écrite parce qu'elle voulait partir loin de moi. J'avais écrit ça pour qu'elle reste. Et ça n'a pas marché du tout", a-t-il lancé à son public vendredi soir, avant d'entamer Souffrir par toi n'est pas souffrir, morceau qu'il avait composé en 1974.

"Une part de ma vie s'en va avec toi"

France Gall et Julien Clerc s'étaient rencontrés en 1969, alors qu'il tenait le premier rôle de la comédie musicale à succès Hair à Paris. Leur histoire, rendue notamment compliquée par la jalousie du public féminin du chanteur, avait duré cinq ans. Cinq ans durant lesquels France Gall avait été forcée de rester dans l'ombre, afin de ne pas déplaire aux fans de Julien Clerc, allant jusqu'à porter des perruques pour assister à ses concerts. Ils s'étaient finalement séparés en 1974.

A l'annonce de sa mort, l'interprète...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi