Julien Bayou et Cyrielle Chatelain désignés «coprésidents» du groupe écologiste à l'Assemblée

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le chef d'EELV, Julien Bayou, et la députée de l'Isère, Cyrielle Chatelain, ont été désignés jeudi à la "coprésidence" du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, tandis que Sandrine Rousseau sera candidate à la vice-présidence du Palais Bourbon. Cette coprésidence, une tradition des écologistes, sera "de fait" car l'article 19 du règlement de l'Assemblée nationale ne prévoit qu'un nom par présidence de groupe. EELV espère voir cette règle modifiée.

>> LIRE AUSSI - Assemblée : le député des Landes Boris Vallaud élu président du groupe PS

Le titulaire officiel connu dans une semaine

Concrètement, les coprésidents tiendront les conférences de presse et coordonneront le groupe des 23 députés ensemble. Et les écologistes transmettront d'ici à une semaine le nom couché sur le papier - Chatelain ou Bayou - pour le titulaire officiel de cette présidence tournante du groupe. Les deux chefs de file sont venus devant la presse dans l'après-midi, place du Palais Bourbon. "Très heureuse", Cyrielle Chatelain a présenté ses troupes et promis des propositions "pour le climat et l'urgence sociale".

Julien Bayou, élu à Paris, a au passage jugé "légitime" que les alliés de LFI au sein de la coalition de gauche Nupes obtiennent la présidence de la commission des Finances, poste très convoité et dévolu à un député d'un groupe d'opposition.

Âgé de 42 ans, Julien Bayou est un ancien militant pour le droit au logement et contre l'évasion fiscale, secrétaire national d'EELV depuis novembre ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles