Julie Pietri se confie sur ses “48 heures dans le coma” à cause d’un pervers narcissique

Elle est l'une des têtes d'affiche de la tournée Stars 80 et fête cette année ses quarante ans de carrière, avec un concert le 8 mars au Théâtre de la Tour Eiffel. Mais si elle est aujourd'hui revenue sur le devant de la scène, Julie Pietri a longtemps choisi de s'éloigner du feu des projecteurs à cause d'un drame personnel. En octobre 2019, l'interprète d'Eve, lève-toi révèle lors d'un entretien avec Ici Paris avoir été victime d'un pervers narcissique dans les années 90.

"Pendant une longue période, ça ressemblait à de l’amour, puis j’ai été transformée en objet maltraité pour glorifier sa personnalité" confie-t-elle à l'époque. Cette relation toxique a de terribles conséquences : "Il m’a complètement foutue en l’air, j’ai fait une tentative de suicide, pris des somnifères". Grâce à l'aide d'un thérapeute, Julie Pietri réussit finalement à se sortir de l'emprise dévastatrice de cet homme, et retrouve vite l'amour auprès de celui qui lui donnera sa fille Manon, un bébé miracle pour celle qui souffre d'endométriose et qui se croyait stérile. Mais, toujours marquée par cette relation toxique, Julie Pietri décide de mettre sa carrière entre parenthèses lorsqu'elle tombe enceinte.

Le jour où sa vie a failli basculer

Julie Pietri veut profiter pleinement de la nouvelle vie qui naît en elle. Car la tentative de suicide de la chanteuse s'est avérée plus sérieuse qu'elle ne l'a d'abord laissé entendre. Lors d'une entretien avec le Journal de France, paru dans l'édition de ce mardi 25 février,

Retrouvez cet article sur GALA

Affaire Benjamin Griveaux : Ségolène Royal fait une sortie très gênante
Mickaël (N'oubliez pas les paroles) : vie amoureuse, travail… qui est-il vraiment ?
Jean-Luc Reichmann "à cheval sur l'éducation" de ses enfants : "Je suis un père un peu exigeant"
Emmanuel et Brigitte Macron enlacés, cet instant de complicité à l’Elysée
Matthieu (Mariés au premier regard) "harcelé en bas de chez lui" à cause de son étonnante reconversion