Julie Peugeot : "Je suis Miss Sirène France 2019"

Que représente pour vous le fait d'avoir été élue Miss Mermaid France 2019 ?

Julie Peugeot : Ça ne fait qu'un an que je pratique le mermaiding ; c'est-à-dire le fait de pouvoir évoluer avec une nageoire de sirène. C'est une nouvelle aventure qui s'offre à moi. J'ai hâte d'en apprendre davantage.

Comment vous êtes-vous lancée dans ce concours plutôt atypique ?

Dans la vie de tous les jours, je suis 'cosplayeuse'. J'incarne des personnages de jeux vidéo, de films, lors de grands événements. Ça fait partie de mon univers. Alors quand une amie m'a montré les photos de sa participation à Miss Mermaid 2017, je me suis dit 'pourquoi pas' ? J'ai trouvé ça fabuleux. C'est un concours de beauté mais cela représente aussi un défi sportif.

Sportif ?

Bien sûr ! Pour me préparer correctement, je suis allée à la salle de sport trois fois par semaine et à la piscine au moins deux fois par semaine pour m'entraîner avec ma mono palme. Le jour du concours, il y a trois épreuves physiques. Il faut parcourir la plus longue distance en apnée dans une piscine ; j'ai fait 62 mètres. Ensuite, il faut descendre au fond de l'eau, sourire, ouvrir les yeux et faire des poses gracieuses devant un photographe. Enfin, il faut montrer qu'on sait nager avec sa nageoire et réaliser quelques figures comme des vrilles.

À quoi va ressembler votre année entant que Miss Sirène France ?

Je vais reprendre mes entraînements dans l'eau et à la salle pour me préparer au mieux au concours international de sirènes qui aura lieu dans les prochains mois en Égypte pendant une quinzaine de jours.

Les sirènes sont des créatures légendaires qui fascinent. Vous comprenez cet engouement ?

Bien sûr, et il est mondial ! Aux États-Unis, ils ont dix ans d'avance. Les Américains ont ouvert des bars à sirènes où vous pouvez les admirer dans des aquariums tout en sirotant un verre. En Floride, il existe un parc aquatique où des sirènes font des spectacles toute la journée (Weeki (...)

Lire la suite sur Telestar.fr

Chloé Sarasola : "En chassant les pierres, je pars à la rencontre de la terre…"
TEMOIGNAGE. Pas de portable, pas de réseaux sociaux... Comment marcher a changé la vie de Ludivine
Diego Maradona : les caprices d'un dieu au cinéma 
TEMOIGNAGE. Denis : "Une plainte pour viol, c'est un parcours du combattant pour la victime"
TEMOIGNAGE. Virginie : "Je suis partie vivre sur mon lieu de vacances"