Julie Depardieu : malgré ses trois César, elle "souffre du syndrome de l’imposteur"

·1 min de lecture

Pas assez bien, pas méritante ou encore pas à sa place, Julie Depardieu a du mal à reconnaître sa valeur en tant qu’actrice. La star de la série télévisée Alexandra Ehle a accordé une interview à Paris Match, ce samedi 6 février. L’occasion d’ouvrir son cœur en parlant de la mort de son frère, Guillaume Depardieu, de sa passion pour la musique classique ou encore de sa relation amoureuse avec Philippe Katerine, le père de ses deux fils. La fille de Gérard Depardieu a également évoqué la manière dont elle gère sa vie de comédienne.

"Professionnellement, je suis une éternelle angoissée", a-t-elle révélé à nos confrères, avant de préciser que lorsqu’elle était plus jeune, elle n'avait "aucune ambition" et souhaitait "devenir fleuriste". Pour se faire un nom dans le septième art, Julie Depardieu a "appris sur le tas, sans certitude ni garantie de succès". Malgré le fait qu’elle a remporté trois César, pour ses rôles dans La Petite Lili (en 2004) et Un secret (en 2008), elle ne se sent toujours pas légitime dans le métier qu’elle exerce depuis plus de 27 ans. "Je doute de tout", a-t-elle expliqué, en ajoutant qu’elle "souffre du syndrome de l’imposteur". De plus, Julie Depardieu n’a jamais cherché à devenir célèbre. "J’ai été élevée à l’ombre d’un grand chêne, je ne suis pas dingue de soleil. Je suis discrète. Je n’aime pas que l’on me regarde et je n’ai pas besoin du regard des autres pour exister", a-t-elle poursuivi.

Au quotidien, l’actrice de 47 ans est une femme simple qui a une (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Disney+ : Envie de vacances ? Vaiana, Mulan, Aladdin... Ces 5 films d'animation qui nous font voyager
Programmes TV : voici les films inédits diffusés à la télé du 6 au 12 février sur les chaînes gratuites
Mort de Christopher Plummer : l'acteur de La Mélodie du bonheur est décédé à 91 ans
L'Age de glace 4 : la dérive des continents (C8) : y aura-t-il un sixième film ?
#JeSuisLà (Canal+) : focus sur Doona Bae, l'héroïne du film avec Alain Chabat