Julian Assange se rapproche d'une extradition aux Etats-Unis

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange  se rapproche un peu plus d'une extradition aux Etats-Unis qui veulent le juger pour espionnage, après une décision formelle de la justice britannique mercredi. Le tribunal de Westminster Magistrates à Londres a officiellement rendu une ordonnance d'extradition et il revient désormais à la ministre britannique de l'Intérieur Priti Patel de l'approuver.

Un appel possible des avocats d'Assange

"En termes simples, je suis tenu d'envoyer votre affaire à la ministre d'État pour décision", a déclaré le magistrat Paul Goldspring lors d'une courte audience de sept minutes. Le fondateur de WikiLeaks, âgé de 50 ans, n'était pas présent physiquement au tribunal mais a suivi la procédure administrative par liaison vidéo.

Ses avocats peuvent encore faire appel devant la Haute Cour. À moins qu'il n'y ait un appel, Julian Assange sera extradé dans les 28 jours suivant la décision de la ministre d'ordonner l'extradition.

À l'extérieur du tribunal, quelques dizaines de soutiens de Julian Assange s'étaient rassemblés mercredi avec des pancartes proclamant "N'extradez pas Assange. Le journalisme n'est pas un crime" ou encore "Que la liberté de la presse repose en paix". L'ancien chef du Parti travailliste, Jeremy Corbyn était également présent pour défendre l'Australien. "Il n'a absolument rien fait de plus que de dire la vérité au monde", a déclaré Jeremy Corbyn aux manifestants.

Une attaque contre la liberté de la presse

"Si #JulianAssange est extradé ve...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles