Julian Assange est libre: «L'ONU avait reconnu le caractère arbitraire de sa détention», rappelle Maître Antoine Vey, son avocat français

Julian Assange a quitté hier la prison de haute sécurité où il était détenu à Londres depuis cinq ans. Le lanceur d'alerte, désormais libre, aurait négocié un accord de plaider coupable d’avoir « rassemblé et disséminé des informations confidentielles » avec la justice américaine. Il sera entendu demain, mercredi dans les îles Mariannes, territoire américain du Pacifique, – ça pourrait être la dernière audience de l’Affaire Assange - puis devrait rentrer en Australie. Décryptage avec Maître Antoine Vey, son avocat en France.


À lire aussiLe fondateur de WikiLeaks Julian Assange a été libéré après un accord avec la justice américaine


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
À la Une: la libération de Julian Assange