Julian Assange libéré après un accord avec la justice américaine

Le cofondateur de WikiLeaks va plaider coupable d’avoir divulgué des informations secrètes en 2010 et être condamné à une peine correspondant aux 5 ans déjà purgés au Royaume-Uni.

Julian Assange a quitté le Royaume-Uni après avoir embarqué sur un vol à l'aéroport de Stansted le 24 juin 2024 (capture vidéo). - Credit:WikiLeaks

C'est l'épilogue surprise d'un feuilleton de près de 15 ans. Julian Assange, cofondateur de WikiLeaks, a conclu un accord de plaider coupable avec la justice américaine lui permettant de recouvrer sa liberté après cinq ans de détention au Royaume-Uni.

« Julian Assange est libre » et a quitté le Royaume-Uni et la prison de haute sécurité proche de Londres où il était incarcéré depuis 2019, pour embarquer dans un avion à l'aéroport de Stansted, a précisé l'organisation WikiLeaks, se félicitant qu'il puisse retrouver sa femme, Stella Assange, et leurs enfants, « résultat d'une campagne mondiale ».

Poursuivi pour avoir exposé au grand jour des centaines de milliers de documents confidentiels, cet Australien de 52 ans doit comparaître mercredi à 9 heures locales (1 heure à Paris) devant un tribunal fédéral des îles Mariannes, territoire américain du Pacifique, selon des documents judiciaires rendus publics dans la nuit de lundi à mardi. Cela lui évite ainsi de se rendre sur le territoire américain continental.

À LIRE AUSSI « Il ne survivra pas » : la femme de Julian Assange alerte sur les risques de son extradition vers les États-Unis

Désormais visé par une informati [...] Lire la suite