Julia Paredes enceinte : "Je n'ai pas de très bonnes nouvelles"

·1 min de lecture

Rien ne se passe comme prévu pour Julia Paredes. À 31 ans, la jeune femme a partagé ses craintes sur les réseaux sociaux après avoir découvert qu'elle perdait du liquide. Ce qui l'a poussée à se rendre à l'hôpital. Après deux fausses couches tragiques, la maman de Luna était pourtant plus qu’heureuse d’annoncer à ses fans sa grossesse au début de l’année. Mais vendredi 19 mars, tout s’est compliqué pour la jeune maman qui indique souffrir également de douleurs "au niveau du bas du ventre ".

Ce mardi 23 mars, elle a donné plus de nouvelles sur son compte Snapchat et malheureusement, la situation ne s’est pas améliorée depuis quatre jours. Bien au contraire… "Je n'ai pas de très bonnes nouvelles. Le bébé va très bien mais moi, j'ai des complications. Moi qui disais que je vivais bien cette deuxième grossesse, que je pouvais faire plein de choses. Au final, je me retrouve dans la même situation qu'avec Luna", déplore-t-elle.

Alors que la jeune femme adore être enceinte, son corps ne supporte malheureusement pas bien son état : "Donc je suis allée voir ma gynéco ce matin et elle m'a dit que j'avais un risque d'accouchement prématuré. Je lui ai dit que c'était la même chose pour ma première grossesse, j'ai été alitée très tôt. Elle m'a dit en gros que mon corps n'était pas fait pour être enceinte, que j'étais très fine, très nerveuse et que du coup ça ne collait pas avec une grossesse. Je ne suis pas ravie du tout parce que moi en plus j'adore être enceinte, je veux avoir plein de bébés". (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Caroline Roux en guerre contre les réseaux sociaux : "Je sens une colère à l’égard de la presse"
Najoua Belyzel victime de sévices sexuels : ce calvaire qu’elle a subi entre ses 10 et 13 ans
Loïc (Koh-Lanta) en couple avec une Miss : pourquoi elle ne voulait pas médiatiser leur histoire
PHOTO M Pokora papa comme les autres, il dévoile ses galères de bricolage
Documentaire de Marie Portolano : une enquête interne ouverte à Radio France pour comportements sexistes