Julia Minkowski : "Le métier d'avocat est très en retard sur les questions de sexisme"

·1 min de lecture

Des avocats qui la prennent pour l'assistante de son collaborateur, et le félicitent devant elle sur l'apparence de sa supposée salariée. Cette scène de sexisme ordinaire compte parmi les nombreuses autres vécues par l'avocate Julia Minkowski. Pour elle, la profession reste un terrain propice au sexisme, comme elle l'explique mardi dans l'émission Ça fait du bien. L'avocate est invitée pour le livre qu'elle co-signe avec la journaliste Lisa Vignoli, L’avocat était une femme, le procès de leur vie. Un ouvrage qui rappelle le rôle des femmes avocates dans certaines grandes affaires judiciaires. 

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff en replay et en podcast ici

Pour Julia Minkowski, sa profession a encore beaucoup de chemin à faire. "Je pense que c'est un métier qui est très en retard par rapport à tout ça, parce qu'il est très traditionnel", analyse-t-elle. "On va dans des vieux palais, on utilise des vieilles formules… Il est vrai que la profession n'a pas du tout pris le train de la modernité sur ces questions."

Elle estime pourtant que les choses sont en train de changer. "Dans toutes les professions, à la faveur du mouvement MeToo, les mentalités évoluent. On se permet de moins en moins certaines réflexions", observe-t-elle.

Des affaires encore réservées aux hommes

Selon elle, les avocates sont mieux considérées aux Etats-Unis, même si une autre forme de sexisme demeure. "Vous avez plusieurs avocates assez célèbres, médiatiques, beaucoup en droit de la fam...


Lire la suite sur Europe1