Jules Benchetrit : ses touchantes confidences sur son enfance sans sa mère, Marie Trintignant

Le 1er août 2003, Marie Trintignant mourait sous les coups de son compagnon Bertrand Cantat. L’actrice laissait derrière elle quatre enfants, parmi lesquels un petit garçon prénommé Jules et né de son histoire d’amour avec Samuel Benchetrit en 1998. Âgé de 30 ans au moment du drame, le réalisateur de Chien n’avait alors qu’une seule priorité : protéger son fils du mieux qu’il pouvait. « A la mort de Marie, je suis allé voir les médecins qui m’ont aidé à lui parler. Ce ne devait pas être un secret de famille. Puis, à l’époque du procès, nous sommes beaucoup partis en voyage », confiait le mari de Vanessa Paradis dans les colonnes du JDD, il y a trois ans.

Un duo père-fils fusionnel

Aujourd’hui, c’est au tour de Jules Benchetrit de livrer des confidences sur son enfance. Dans un entretien accordé à Gala Homme, l’acteur de 21 ans fait part de sa reconnaissance envers l’homme qui l’a élevé et soutenu malgré les épreuves de la vie. « C’est lui qui m’a appris à me tenir bien et à m’habiller pour faire bonne impression. L’éducation, c’est essentiel pour lui », confie celui qui a fait sa première montée des marches du festival de Cannes, en 2015. Et de poursuivre : « Mon père m’a élevé, il était très jeune, c’était un peu le bordel. Il s’en est très bien sorti, mais les gens ne savent pas ce qu’ont pu être nos galères. »

Avec quatre long-métrages à son actif, Jules Benchetrit est le digne héritier de ses parents, dont il a hérité de la passion pour les textes et le jeu. Encouragé par

Retrouvez cet article sur Voici

M Pokora bientôt papa : ses confidences touchantes sur son fils
Patrick Sébastien : ses confidences déchirantes sur sa mère qui ne l’a pas désiré
Andie MacDowell : ses confidences poignantes sur l’alcoolisme de sa mère
Sophie Davant : ses poignantes confidences sur la mort de sa mère
Etienne Daho fait de rares confidences sur son enfance « pas toute tendre » durant la guerre d'Algérie