Jul au Vélodrome : cet élément qui pourrait perturber l'organisation du concert

Une semaine seulement après le fiasco survenu lors de la finale de la Ligue des champions au Stade de France, un autre évènement est en danger. Il s'agit du concert du rappeur marseillais Jul, dont l'organisation pourrait être perturbée à cause d'une potentielle vente de faux billets. Un risque "important" d'après la préfecture des Bouches-du-Rhône, qui surveillera de très près l'évènement, prévu samedi 4 juin à l'Orange Vélodrome de Marseille à partir de 20h.

"Méfiance, vous risquez d'acheter la copie d'un billet original : vous ne pourrez pas accéder au concert" prévient la préfecture via son compte Twitter. "La revente à la sauvette est punie de six mois d'emprisonnement et 3750 euros d'amende" précise t-elle dans la foulée, de quoi refroidir certains. Les autorités appellent également les spectateurs à anticiper leur arrivée au stade, leur demandant d'arriver idéalement vers 18h. Elles les invitent aussi à "respecter impérativement les indications d'accès figurant sur les billets".

Une fois, pas deux !

Le dispositif de sécurité devrait être d'autant plus conséquent depuis les débordements survenus aux abords du Stade de France samedi 28 mai, à l'occasion de la finale de la Ligue des champions de football remportée par le Real Madrid de Karim Benzema face à Liverpool. Pour rappel, plusieurs individus se sont infiltrés dans l'enceinte de Saint-Denis sans être munis d'un billet valide, prenant alors...

Lire la suite


À lire aussi

Véronique Sanson et le cancer : cet effet secondaire qui perturbe ses concerts
Disparition de Delphine Jubillar : Cet appel interdit de Cédric en prison qui pourrait lui coûter cher
Novak Djokovic a-t-il menti aux autorités australiennes ? Cette information qui pourrait tout changer...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles