Comment "Jujutsu Kaisen" est devenu en moins de trois ans un des mangas les plus populaires au monde

Jérôme Lachasse
·2 min de lecture
Le manga Jujutsu Kaisen de Gege Akutami - Jujutsu Kaisen © 2018 by Gege Akutami - Shueisha Inc.
Le manga Jujutsu Kaisen de Gege Akutami - Jujutsu Kaisen © 2018 by Gege Akutami - Shueisha Inc.

Jujutsu Kaisen, manga du jeune auteur Gege Akutami, s'est imposé en un peu moins de trois ans d'existence comme un des mangas les plus populaires et les plus suivis au monde.

Débutée au Japon en mars 2018, la série s'écoulait en novembre 2019 à 2,5 millions d'exemplaires dans l'archipel. Cette semaine, Jujutsu Kaisen vient de dépasser les 20 millions d’exemplaires vendus, dont 5 millions rien qu'en décembre. A titre de comparaison, My Hero Academia, autre manga très populaire signé Kōhei Horikoshi, et commencé en 2014, s'est écoulé à 30 millions d'exemplaires depuis sa création.

Avec 275.000 exemplaires vendus depuis février 2020, le succès est aussi au rendez-vous en France pour Jujutsu Kaisen: "Sur son année de lancement, Jujutsu Kaisen est le meilleur démarrage de l’histoire de Ki-oon, devançant maintenant My Hero Academia. La série est d’ores et déjà programmée pour rejoindre le top 5 des meilleures ventes de séries manga en France", explique à BFMTV Ahmed Agne, patron des éditions Ki-oon, qui décrypte également les raisons de son succès:

"Jujutsu Kaisen est extrêmement représentatif de l’évolution démographique du lectorat de son magazine de prépublication, le Shōnen Jump. C’est une série qui s’adresse à la fois à des lecteurs jeunes qui ont envie de suivre des aventures un peu au-dessus de leur tranche d’âge, et aussi à un public adulte qui aime encore le shōnen [manga pour adolescents, NDLR], mais qui a envie de s’enthousiasmer pour des personnages plus matures et des enjeux moins naïfs que ce que le genre propose habituellement. On pourrait dire que c’est un seinen [manga pour adultes, NDLR] pour les jeunes et un shōnen pour les grands."

Le renouveau de la "dark fantasy"

Série de "dark fantasy" dans la lignée de Death Note et Promised Neverland, Jujutsu Kaisen suit les aventures d'un lycéen, Yuji Itadori, qui doit affronter une série de monstres afin de lever une malédiction dont il est victime après avoir été possédé par Ryomen Sukuna, un démon à deux visages.

Les codes du shōnen - le combat, le dépassement de soi - y sont transcendés par la maîtrise graphique de Gege Akutami, et la noirceur de son propos. Né en 1992, le dessinateur compte parmi ses influences Yoshihiro Togashi, l’auteur de Hunter x Hunter, Yuyu Hakusho et Level E, mais aussi des oeuvres comme Bleach et Naruto. Fort de ce succès, Jujutsu Kaisen n'est pas prêt de s'arrêter: le septième tome paraît le 4 février en France.

Article original publié sur BFMTV.com